Pioneer X est un roman d'anticipation avec un message spirituel. 

Quatrième de couverture de Pioneer X:

 

"Lorsque l’équipage de la Cité-Etat Nativity Land découvre les traces d'une civilisation extra-terrestre, la vie du Lieutenant John Mac Allman et de sa géologue Scarlet Fisher s'en trouve changée à jamais.

 

Ils deviendront les ennemis Numéro Un de leur planète dirigée par les Techno-Gods.

 

Quel est donc l’incroyable message de cette société disparue si dangereux pour le pouvoir en place ?..."

  

 

Premières pages du roman: 

 

 

 Le transporteur interstellaire de Vivium, PSYCHÉ-ONE, glissait majestueusement dans l’espace-temps de la galaxie d’Andromède. Le vaisseau, malgré son âge avancé, demeurait l’un des fleurons de la flotte spatiale de Nativity Land. Les PSYCHÉ-2-INFINIUM, certes plus puissants et rapides, avaient cependant connu des soucis techniques. Cela les rendait douteux aux yeux du lieutenant-flottier John Mac Allman. Quelle n’avait pas été sa surprise lorsqu’en passant par le trou de ver de l’étoile super massive CNG 6256, il s’était retrouvé au point de départ de son itinéraire ! On avait vécu voyage par trou noir plus efficace dans l’histoire de Nativity. John Mac Allman fut donc ravi lorsqu’on l’envoya à bord d’un PSYCHÉ-ONE pour cette mission de recherche de Vivium.

 

Lors du départ, une décade plus tôt, John avait apprécié de revoir ses coéquipiers. Sa spécialiste géologue, Scarlet Fisher avait pu répondre à l’appel ainsi que son vieil ami, le chef machiniste Locardo Lance. Ce trio d’habitués avait été complété par un trajectionniste nommé Matthew Dardy et le médecin exogénéticien Milia Anava.

 

Un profond silence régnait dans le vaisseau. De légers craquements de métaux étaient les seuls bruits que faisait entendre le transporteur. L’équipage était plongé dans un coma artificiel généré par l’ordinateur de bord Holyness. Celui-ci entama la procédure de réveil progressive. Après plusieurs fausses pistes, du Vivium avait été localisé sur une planète jamais visitée. Les quelques manœuvres conscientes nécessaires à l’extraction du minerai obligeaient Holyness à réveiller l’équipage. Matthew Dardy fut le premier. Sa qualité de trajectionniste l’obligeait à ce rôle de reconnaissance : vérifier que les données étaient exactes et accélérer les procédures post-comatiques pour le reste de l’équipe. Scarlet Fisher revint des profondeurs du sommeil avec quelques rhumatismes malgré les programmes de stimulations musculaires. Après une hébétude passagère, elle vérifia à son tour les programmes d’Holyness. Pas de doute possible, il y avait, là, une planète tellurique riche de plusieurs trillions tonnes de Vivium :

 

– Et bien ! Je crois que les vents stellaires tournent enfin en notre faveur, s’exclama Scarlet face à son écran.

 

– C’est le moins que l’on puisse dire... Une décade de sommeil… Il était temps que ça s’arrête, lui répondit Matthew.

 

Le reste de l’expédition s’était réveillé selon le protocole établi par la charte spatiale de Nativity Land. Le chef machiniste, suivi du médecin pour finir avec le lieutenant… Cet ordre avait été voté après l’accident survenu lors de la traversée de la galaxie du Compas. Il n’était plus question de perdre le plus haut gradé en premier. Surtout, après un éveil dans un vaisseau en état de décompression avancée. À peine le lieutenant Connors fut-il conscient et prit-il sa première gorgée d’air par lui-même que ses poumons éclatèrent littéralement sa cage thoracique. Maintenant une bête servant de cobaye devait faire résonner ses piétinements pour que l’ordinateur enclenche les stimuli de réveil post-comatiques. 

 

 

LIEN PAGE AMAZON